Vous faites l'actualité, nous la commentons !
Recherche par mots clés :
Bonjour cher visiteur, n'oubliez pas de vous inscrire à notre billet quotidien en cliquant ici
<< Retour
Quand est-ce qu’on est ‘accro’ à la nourriture ?
Ça psychote !
Le 21-01-2021
shutterstock
Que ce soit en raison de mauvaises habitudes, d'un dysfonctionnement du système endocrinien ou encore à la suite de problèmes psychologiques, des troubles alimentaires peuvent surgir. Néanmoins, comment reconnaître que l’on est dépendant à la nourriture ? Lisez plutôt.
Certains d’entre nous présentent, sans le savoir, des signes de dépendance psychologique à la nourriture, affirme sur Instagram l’endocrinologue russe Zoukhra Pavlova.

Sept symptômes sont particulièrement inquiétants, selon la spécialiste, qui conseille d’aller approcher un psychothérapeute, dès qu’on présente au moins trois de ces signes.



En premier lieu, une personne souffre d’un trouble alimentaire si elle pense toujours à la nourriture et est toujours affamée, peu importe son état (et même si elle vient seulement de terminer son repas !)

Ensuite, un appétit constant, que l’on soit fatigué ou pas, malade ou pas, est également un autre signe.



Un troisième signe ? Quand notre humeur dépend de la nourriture ! Il peut être en effet question de dépendance à la nourriture si après avoir mangé une personne devient tout d’un coup de bonne humeur ou, au contraire, si en cas de petite faim elle devient irritable.

Par ailleurs, la sonnette d’alarme doit également être tirée si l’on se trouve dans une situation où les repas aux restaurants deviennent l’unique divertissement et l’unique manifestation de vie culturelle.



Par exemple, il y a des personnes qui s’adonnent plus au tourisme « digestif » (le voyageur ne pense qu’à prendre des repas, ndlr) qu’au tourisme gastronomique (lequel illustre l’histoire, le savoir-faire et la culture d'un pays ou d'une région à travers ses spécialités culinaires, ndlr)

Un autre signe qui doit alerter également ? Lorsque les friandises provoquent une brusque amélioration de l’humeur et lorsque l’envie de celles-ci se fait sentir constamment !



Enfin, une personne souffre de dépendance à la nourriture quand elle est prête à manger à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, ou encore quand, après avoir beaucoup mangé, elle ressent un sentiment de culpabilité.

Un dernier signe pour lequel il faut absolument voir un endocrinologue, indique d’ailleurs Zoukhra Pavlova qui conclut en ajoutant que quand on souffre de l'hyperphagie (quand la nourriture devient une obsession, ndlr), consulter un psychothérapeute peut également être d’une grande aide.
Copyright La Pause Gentle'mâle
Vous avez aimé cet article ?
Toujours plus...
La Galerie Sexy du Vendredi
Un faucon attaque un nid de chouettes
... Le pot de miel du jour