Vous faites l'actualité, nous la commentons !
Recherche par mots clés :
Bonjour cher visiteur, n'oubliez pas de vous inscrire Ă  notre billet quotidien en cliquant ici
<< Retour
En Suisse, la démocratie directe enseignée dÚs la maternelle
Ça doit se savoir !
Le 31-01-2021
capture vidéo
INSOLITE – Ils n’ont qu’entre trois et quatre ans, mais participent dĂ©jĂ  Ă  des votes, en vue de changer la vie dans leur village de
 fantaisie. Regardez !
On ne plaisante pas avec la démocratie, en Suisse !

Pour preuve, à Lausanne, sur les bords du lac Léman, des futurs citoyens se familiarisent déjà avec le systÚme de démocratie directe dont la Suisse est si fiÚre, dÚs
 leur plus jeune ùge !



En effet, comme vous pouvez le constater dans la vidĂ©o en fin de l’article, dĂšs la maternelle, des enfants participent dĂ©jĂ  au systĂšme des “votations” (ces rĂ©fĂ©rendums qui plusieurs fois par an appellent les citoyens aux urnes pour donner leur avis sur une vaste palette de sujets, ndlr), pour organiser la vie dans leur village fictif, situĂ© dans un bois Ă  l’orĂ©e de la grande ville.

“L’idĂ©e, c’est vraiment de permettre aux enfants d’apprendre la dĂ©mocratie. Pour nous, c’est d’ĂȘtre fidĂšle Ă  notre mission aussi, de rendre les enfants acteurs dans le changement et dans leur futur”, explique ainsi Olivier Delamadeleine, le directeur gĂ©nĂ©ral d’Educalis, le rĂ©seau des trois Ă©coles maternelles ayant crĂ©Ă© ce projet insolite.



Les questions dont ont à voter ces quelques 35 élÚves ? Les sujets qui les concernent directement, dans leur « village », tel que le drapeau de ce dernier ou encore comment veulent-ils voter : à bulletin secret en mettant une croix sur leur choix ou à main levée ?

Et, pour que le « village » ait l’air plus vrai que nature, certains des enfants se sont vu attribuer des rĂŽles prĂ©cis: chef de village, infirmiĂšre ou policier, avec les costumes qui vont avec pour leur permettre d’habiter encore mieux leur rĂŽle.

“Ils prennent leur rĂŽle trĂšs au sĂ©rieux”, souligne ainsi Olivier Delamadeleine, en dĂ©signant une “infirmiĂšre” vĂȘtue d’un t-shirt Ă  l’emblĂšme de la Croix-rouge, sur sa combinaison de ski, se prĂ©cipitant pour secourir un camarade qui pleure Ă  chaudes larmes aprĂšs ĂȘtre tombĂ© tĂȘte premiĂšre dans la neige !



Quant au matĂ©riel Ă©lectoral, il suit Ă©galement, et scrupuleusement, ceux qu’on utilise dans la rĂ©alitĂ© : des enveloppes contenant le vote de chaque « villageois », Ă  glisser dans une vĂ©ritable
 urne !

Et, une fois leur devoir Ă©lectoral accompli, cinq enfants et trois adultes vont procĂ©der au dĂ©pouillement dans un petit abri, qui sert normalement de cantine. Un dĂ©pouillement durant lequel Eve L’Eplattenier, la directrice de deux des trois maternelles, explique comment ouvrir les enveloppes et comment faire deux tas distincts, aux enfants.



Enfin, comme dans la vraie vie d’adultes Ă©galement, les rĂ©sultats ne manquent pas de faire quelques déçus, ce que ne manque pas de relever Eve L’Eplattenier, qui s’empresse d’expliquer que surmonter cette frustration fait partie de l’apprentissage de la dĂ©mocratie


Et d’annoncer qu’aprĂšs le prochain vote sur le systĂšme de recyclage pour le « village », les enfants vont Ă©galement « pouvoir se positionner sur l’heure de la sieste, la durĂ©e de la sieste » ou encore « est-ce que la sieste est obligatoire ou facultative ».

« Ça peut ĂȘtre des sujets qui peuvent ĂȘtre intĂ©ressants », explique enfin la directrice, pour conclure.



Copyright La Pause Gentle'mĂąle
Mots clés : suisse | maternelle | démocratie | votation
Vous avez aimé cet article ?
Toujours plus...
Un pont suspendu en cordes cĂšde!
Une sacrée claque pour Angelina Jolie, Brad Pitt obtient la garde partagée des enfants
Michel Cymes à Sophie Marceau – ‘Ferait mieux de se taire’